****** MEMOS POLITIQUES ******

Morceaux choisis de l'histoire du Congo-Zaïre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette rubrique intitulée « Mémos Politiques » a été créée en mémoire de mon père Gérard KAMANDA WA KAMANDA, disparu le 21 janvier de cette année, qui avait apporté son soutien à BNK Institut en acceptant d’être notre consultant en Relations Internationales.

En 2014, je convenais avec lui de la diffusion, au travers de ce site internet, d’une série de chroniques hebdomadaires, retraçant certains moments clés de l’histoire politique du Congo-Zaïre. Une série d’articles aussi synthétiques que précis, dont il voulait à terme que nous fassions une compilation qui aurait servi de matrice à un livre. Malheureusement, du fait d’un trop plein de nos activités respectives ce projet est resté lettre morte…

Aujourd’hui, ma volonté d’honorer sa mémoire et de faire connaitre le formidable combat politique qu’il aura mené jusqu’aux dernières heures de sa vie, me conduit à concrétiser ce projet. C’est donc le cœur gonflé d’espoir et plus déterminée que jamais, que je partage avec vous le premier d’une longue série d’articles, qui je l’espère sauront restituer avec justesse toute la force et la singularité du personnage épatant qu’était Gérard KAMANDA WA KAMANDA et mettront en lumière son inestimable contribution aux avancées démocratiques majeures non seulement au Congo-Kinshasa mais dans toute l’Afrique. Forte de ses enseignements, sur la base de ses écrits et avec toute la rigueur intellectuelle qu’il aurait aimé me voir porter à cet ouvrage, je partagerai avec vous son regard unique sur le monde et sur les évènements qui ont émaillé l’histoire politique de son pays et du continent africain.

 

Ces articles je l’espère esquisseront un portrait fidèle de l’homme dans toutes ses dimensions et vous donneront à comprendre les raisons qui ont poussé le jeune Gérard, brillant et résolument insoumis à travailler dans le gouvernement Mobutu qu’il était résolu à transformer de l’intérieur.

Vous découvrirez comment celui que beaucoup par ignorance, taxent de mobutiste chevronné, s’adonnait chaque jour et non sans adresse, à un périlleux tour d’équilibriste auprès du Président Mobutu, pour tenter d’infléchir ses prises de positions et faire triompher à terme le jeu démocratique.

 

Tantôt jeté en prison, tantôt promu ministre, par un président qui nourrissait à son égard autant d’admiration que de méfiance, il disait du Marechal Mobutu et de ses rapports avec la classe politique d’Alors :

 

 « L’une des causes de la longévité au pouvoir de Mobutu réside, sans doute, dans le fait qu’il n’évitait pas ses adversaires politiques, ni les personnes qui ne pensaient pas comme lui. Bien au contraire, il les approchait facilement, acceptait volontiers leurs idées et souvent les invitait à les mettre en pratique avec lui. Une fois qu’il les avait avec lui, il s’arrangeait pour torpiller ce qu’ils avaient entrepris avec son accord ! Mais si l’opposition zaïroise avait fait preuve de plus de cohésion, de plus de cohérence dans sa stratégie, de plus de lucidité et de savoir-faire, elle aurait pu, très tôt, changer le cours des évènements dans notre pays.

Son intransigeance aveugle et sa rigidité, au moment où il fallait jouer la souplesse et une souplesse proche de la compromission, ou au moment où il fallait jouer la fermeté, alliées à l’absence totale du sens de l’Etat dans le chef de certains de ses principaux acteurs, lui ont fait manquer beaucoup de rendez-vous majeurs. Elle assume aussi une grande part de responsabilité dans la durée, exagérément longue, de la transition démocratique au Congo-Zaïre, dans le processus inachevé de changement et dans l’affaiblissement de l’Etat. »

Ces quelques lignes nous donnent un aperçu de la complexité de l’histoire politique du Congo-Kinshasa, et de la nécessité de l’analyser avec finesse, sans tomber dans le piège des analyses simplistes et superficielles d’observateurs partisans ou d’intellectuels autoproclamés. Par ces « Mémos Politiques » que j’inaugure aujourd’hui j’espère apporter modestement ma petite pierre à l’édifice pour une meilleure compréhension de notre passé.

 

Dyana KAMANDA MOLE

  Humans

of

Genocide

        Découvrez    notre campagne de        sensibilisation

Une envie de sortie ?

Suivez notre agenda culturel

 

Nos horaires d'ouverture

lun.-ven. :

09:00  - 18:00 

Nous attendons avec intérêt, de recevoir de vos nouvelles.